La bouteille bleue.

Matériel : une blouse, des gants, des lunettes, un grand erlenmeyer et son bouchon, une balance, une coupelle, une spatule, de l’hydroxyde de sodium en pastille, du glucose en poudre et du bleu de méthylène.

Protocole :

- A l’aide d’une coupelle en verre et d’une balance électronique, peser environ 2 g d’hydroxyde de sodium sous forme de pastilles.

- Dans un erlenmeyer de 250mL, verser ces 2 g d’hydroxyde de sodium.

- Ajouter 100 mL d’eau distillée mesurée à l’aide d’une éprouvette graduée.

- A l’aide d’une coupelle en verre et de la balance électronique, peser 4 g de glucose en poudre, puis les verser dans l’erlenmeyer.

- Ajouter ensuite quelques gouttes de bleu de méthylène.

- Mettre le bouchon.

Observations :
Si vous avez bien respecté les proportions de chaque composant, après quelques instants l’eau contenue dans la bouteille devient incolore. Après agitation l’eau devient bleutée et enfin après quelques secondes l’eau redevient incolore. Et ainsi de suite...

Que se passe-t-il ?

Le bleu de méthylène réagit avec le glucose en quelques secondes et la couleur bleue disparaît progressivement. Puis, lorsqu’on agite la fiole, du dioxygène gazeux présent dans l’air contenu dans la fiole s’y dissout. Le dioxygène alors dissous réagit pour reformer du bleu de méthylène et la couleur bleue réapparaît ! Tant qu’il reste du glucose en solution et du dioxygène dans la fiole bouchée, le cycle peut reprendre....